Site Tools


Differences

This shows you the differences between two versions of the page.

Link to this comparison view

Next revision
Previous revision
thematiques:innovation_pedagogique:performer_l_objet_une_poetique_fiction [2018/10/25 09:07]
francoisgaulier created
thematiques:innovation_pedagogique:performer_l_objet_une_poetique_fiction [2019/06/26 12:58] (current)
francoisgaulier ["Performer l'objet, une poétique-fiction"]
Line 1: Line 1:
 ====== "​Performer l'​objet,​ une poétique-fiction"​ ====== ====== "​Performer l'​objet,​ une poétique-fiction"​ ======
-Emmanuelle Becquemin 
  
 +Emmanuelle Becquemin / lundi 29 octobre 2018
  
-=====Parcours =====  
  
-Après avoir suivi des études de lettres moderne et d'​histoire de l'art (DEA en histoire de l’art et Maîtrise de Lettres Modernes), Emmanuelle Becquemin ​ s'est orientée vers le design. Diplômée de l'​ENSCI-les Ateliers en 2003, elle a revendiqué,​ dès son diplôme, une pratique transversale du design aux frontières de deux autres disciplines que sont les arts visuels et les arts vivants.+===== Parcours =====
  
-Depuis 15 ans, Emmanuelle Becquemin développe un travail ​d’artiste plasticienne au sein d’un binôme -  La cellule (Becquemin&​Sagot) - qui « explore le désir ​ dans notre société post-industrielle,​ post-humaine,​ entre globalisation ​et développement durable, dans cette « glocalisation » qui fabrique ​de nouveaux objetsde nouvelles tentations et de nouvelles perversions.» (Marie ​de Brugerollesextrait du texte « Sed ex satiata »La cellule (Becquemin&​Sagot)monographie ​aux editions Analogues).+Après avoir suivi des études de lettres moderne et d'​histoire de l'art (DEA en histoire de lart et Maîtrise ​de Lettres Modernes)Emmanuelle Becquemin s'est orientée vers le designDiplômée ​de l'​ENSCI-les Ateliers en 2003elle a revendiquédès son diplômeune pratique transversale du design ​aux frontières de deux autres disciplines que sont les arts visuels et les arts vivants.
  
-Depuis ​2013, Emmanuelle Becquemin ​est enseignante à l'​école ​d'art et de design de St Etienne. Elle s'​inscrit dans les réflexions actuelles ​qui posent ​le design comme une méta-discipline ​et met en jeu  ​dans son atelier une expérimentation ​de l'​objet à travers ses zones de flottement+Depuis ​15 ans, Emmanuelle Becquemin ​développe un travail ​d’artiste plasticienne au sein d’un binôme - La cellule (Becquemin&​Sagot) - qui « explore ​le désir dans notre société post-industrielle,​ post-humaine,​ entre globalisation ​et développement durable, ​dans cette « glocalisation » qui fabrique ​de nouveaux objets, ​de nouvelles tentations et de nouvelles perversions.» (Marie de Brugerolles,​ extrait du texte « Sed ex satiata », La cellule (Becquemin&​Sagot),​ monographie aux editions Analogues).
  
-=====Présentation ​de mon doctorat=====+Depuis 2013, Emmanuelle Becquemin est enseignante à l'​école d'art et de design de St Etienne. Elle s'​inscrit dans les réflexions actuelles qui posent le design comme une méta-discipline et met en jeu dans son atelier une expérimentation de l'​objet à travers ses zones de flottement.
  
-La  recherche doctorale ​ vise à problématiser la brèche performative inscrite en creux dans les objets qui nous entourent -  et que peuvent faire surgir les artistes, les designers mais aussi chacun d'​entre nous, lorsque nous faisons usage du monde. Ainsi, l'​objet performé refonde, d’une certaine manière, ​ l'​histoire des objets.+===== Présentation de mon doctorat ===== 
 + 
 +La recherche doctorale vise à problématiser la brèche performative inscrite en creux dans les objets qui nous entourent - et que peuvent faire surgir les artistes, les designers mais aussi chacun d'​entre nous, lorsque nous faisons usage du monde. Ainsi, l'​objet performé refonde, d’une certaine manière, l'​histoire des objets
 + 
 +La situation performative achève la mise en vue d'une trajectoire déviante de l'​objet usuel. Celui-ci est délivré des connotations inhérentes à sa fonction, et donc de ses archétypes techniques. Il acquiert un statut autre, à la fois, sensible et extra-ordinaire : dans cette mise en spectacle porté par les créateurs, l'​individu est invité à définir sa propre participation à la définition de l'​objet. Cette participation relève de l'​intime,​ et sans aucun doute, se joue la une nouvelle façon d'​imbriquer l'art et la vie. De fait, l’objet performé, c’est l’objet en déplacement,​ déplaçant les frontières de l’usage, de la narration et des disciplines. 
 + 
 +Dans ce dialogisme entre l'art et le design via l'​objet performé, le pas de côté est la condition sine qua non : chaque discipline bouscule ses manières de penser et de produire. Il s'​agira donc de modéliser la façon dont s'​opèrent ces mouvements dans la tectonique des champs disciplinaires:​ l'​objet performé convoque une pratique du design - plasticienne et critique ; l'​objet performé convoque une pratique artistique de l’ordre du projet, relevant de l'art contextuel et relationnel et scénarisant des expériences à vivre. Il semble que dans les frictions de l'​objet performé se joue une nouvelle rencontre amicale, poétique, sensible.
  
-La  situation performative achève la mise en vue d'une trajectoire déviante de l'​objet usuel. Celui-ci est délivré des connotations inhérentes à sa fonction, et donc de ses archétypes techniques. Il acquiert un statut autre, à la fois, sensible et extra-ordinaire : dans cette mise en spectacle porté par les créateurs, ​ l'​individu est invité à définir sa propre participation à la définition de l'​objet. Cette participation relève de l'​intime,​ et sans aucun doute, se joue la une nouvelle façon d'​imbriquer l'art et la vie. 
-De fait, l’objet performé, c’est l’objet en déplacement, ​ déplaçant les frontières de l’usage, de la narration et des disciplines. 
  
-Dans ce dialogisme entre l'art et le design via l'​objet performé, le pas de côté est la condition sine qua non : chaque discipline bouscule ses manières de penser et de produire. Il s'​agira donc de modéliser la façon dont s'​opèrent ces mouvements dans la tectonique des champs disciplinaires: ​ 
-l'​objet performé convoque une pratique du design - plasticienne et critique ; l'​objet performé convoque une pratique artistique de l’ordre du projet, relevant de l'art contextuel et relationnel et scénarisant des expériences à vivre. 
-Il semble que dans les frictions de l'​objet performé se joue une nouvelle rencontre amicale, poétique, sensible.