Site Tools


Differences

This shows you the differences between two versions of the page.

Link to this comparison view

Both sides previous revision Previous revision
Next revision Both sides next revision
thematiques:design-multi-sensoriel:sons-contre-maux:interventions_chsa [2018/03/14 13:43]
francoisgaulier
thematiques:design-multi-sensoriel:sons-contre-maux:interventions_chsa [2018/03/14 13:45]
francoisgaulier
Line 6: Line 6:
 ====== Introduction ====== ====== Introduction ======
  
-En avril 2017, la Direction des parcours et de l’innovation et le lab-ah (laboratoire de l’accueil et de l’hospitalité) ouvrent un champ de réflexion et d’expérimentations sur le thème des dispositifs sonores et musicaux dans la prise en charge à l’échelle du GHT Paris Psychiatrie & Neurosciences.\\ +En avril 2017, la Direction des parcours et de l’innovation et le lab-ah (laboratoire de l’accueil et de l’hospitalité) ouvrent un champ de réflexion et d’expérimentations sur le thème des dispositifs sonores et musicaux dans la prise en charge à l’échelle du GHT Paris Psychiatrie & Neurosciences. 
-Un partenariat avec l’IRCAM, l’ENSCI – Les Ateliers et le Master design sonore de l’Ecole Supérieure des Beaux - Art du Mans se concrétise alors par l’accueil d’un atelier pédagogique avec les étudiants de design sonore du 25 septembre au 6 octobre 2017. Ce workshop, encadré par des enseignants et des chercheurs des 3 institutions,​ met les étudiants en situation professionnelle pour imaginer des solutions à la problématique qui leur sera soumise par le GHT Paris Psychiatrie & Neurosciences.\\ + 
-La thématique générale de l’hospitalité,​ explorée par le lab-ah, oriente naturellement la commande vers des dispositifs sonores et musicaux participant de la qualité des conditions d’accueil et de séjour mais également de prise en charge des patients. Cette démarche se situe hors du champ de compétences spécifiques et à visée thérapeutique de la musicothérapie. Pour autant, l’objectif de la recherche dépasse la simple conception d’une musique d’ambiance.\\+\\ 
 +Un partenariat avec l’IRCAM, l’ENSCI – Les Ateliers et le Master design sonore de l’Ecole Supérieure des Beaux - Art du Mans se concrétise alors par l’accueil d’un atelier pédagogique avec les étudiants de design sonore du 25 septembre au 6 octobre 2017. Ce workshop, encadré par des enseignants et des chercheurs des 3 institutions,​ met les étudiants en situation professionnelle pour imaginer des solutions à la problématique qui leur sera soumise par le GHT Paris Psychiatrie & Neurosciences. 
 + 
 +La thématique générale de l’hospitalité,​ explorée par le lab-ah, oriente naturellement la commande vers des dispositifs sonores et musicaux participant de la qualité des conditions d’accueil et de séjour mais également de prise en charge des patients. Cette démarche se situe hors du champ de compétences spécifiques et à visée thérapeutique de la musicothérapie. Pour autant, l’objectif de la recherche dépasse la simple conception d’une musique d’ambiance. 
 + 
 +\\
 C’est à partir d’un appel à participation à un groupe de travail sur la thématique « Dispositifs sonores et musicaux à l’échelle du GHT Paris Psychiatrie & Neurosciences » auquel une quinzaine de professionnels ont répondu que la commande pour le workshop a été élaborée. Les psychiatres,​ cadres de santé, psychologues,​ infirmiers, art-thérapeutes,​… ont définir ensemble les termes de la commande à partir de leur projet clinique et de leur pratique de terrain. C’est à partir d’un appel à participation à un groupe de travail sur la thématique « Dispositifs sonores et musicaux à l’échelle du GHT Paris Psychiatrie & Neurosciences » auquel une quinzaine de professionnels ont répondu que la commande pour le workshop a été élaborée. Les psychiatres,​ cadres de santé, psychologues,​ infirmiers, art-thérapeutes,​… ont définir ensemble les termes de la commande à partir de leur projet clinique et de leur pratique de terrain.
  
Line 16: Line 21:
  
 \\ \\
-Sur le plan institutionnel,​ c’est le regroupement des trois grands hôpitaux publics de psychiatrie et neurosciences à Paris – Sainte-Anne,​ Maison Blanche, Perray-Vaucluse - qui est à l’origine d’une sensibilité affichée pour les conditions sensorielles d’accueil des usagers et de travail des professionnels. En effet, en se regroupant, la direction desdits hôpitaux s’est interrogée sur ce qui pouvait faire commun. Quels seraient les traits culturels qui caractériseraient,​ non pas l’addition de trois identités, mais une seule et même entité intégrative de toutes ses composantes ? Parmi les initiatives allant dans ce sens, le GHT parie sur la valeur fédératrice du thème de l’hospitalité et l’adopte comme l’un des volets de la qualité de service de l’hôpital:​ le laboratoire de l’accueil et de l’hospitalité (lab-ah) est né. A travers ce laboratoire,​ piloté par la délégation culture et design, le GHT se donne des ressources créatives et méthodologiques pour hisser les conditions d’accueil et d’hospitalité des usagers au même niveau que la qualité de prise en charge médicale et soignante.\\ +Sur le plan institutionnel,​ c’est le regroupement des trois grands hôpitaux publics de psychiatrie et neurosciences à Paris – Sainte-Anne,​ Maison Blanche, Perray-Vaucluse - qui est à l’origine d’une sensibilité affichée pour les conditions sensorielles d’accueil des usagers et de travail des professionnels. En effet, en se regroupant, la direction desdits hôpitaux s’est interrogée sur ce qui pouvait faire commun. Quels seraient les traits culturels qui caractériseraient,​ non pas l’addition de trois identités, mais une seule et même entité intégrative de toutes ses composantes ? Parmi les initiatives allant dans ce sens, le GHT parie sur la valeur fédératrice du thème de l’hospitalité et l’adopte comme l’un des volets de la qualité de service de l’hôpital:​ le laboratoire de l’accueil et de l’hospitalité (lab-ah) est né. A travers ce laboratoire,​ piloté par la délégation culture et design, le GHT se donne des ressources créatives et méthodologiques pour hisser les conditions d’accueil et d’hospitalité des usagers au même niveau que la qualité de prise en charge médicale et soignante. 
-La deuxième dimension de ce questionnement est existentielle. Force en effet est de constater que nous naissons à l’hôpital,​ nous souffrons à l’hôpital,​ nous sommes sauvés à l’hôpital,​ nous mourrons à l’hôpital,​ nous éprouvons la perte d’un être cher à l’hôpital. L’hôpital accueille les émotions les plus intenses de nos existences. Nous sommes à l’hôpital plus dramatiquement humain qu’ailleurs. Nous attendons en retour de cette vulnérabilité la plus grande délicatesse. Pour celui qui s’abime dans l’angoisse ou la souffrance, tout fait signe comme attention bienveillante ou violence inutile : un mot, la lumière, la laideur ou la beauté, la nourriture, les odeurs, le son…\\ + 
-Cette dimension existentielle oblige l’hôpital ! En s’ouvrant à la création, il reconnait ​sa place au cœur de nos fragilités humaines.+\\ 
 +La deuxième dimension de ce questionnement est existentielle. Force en effet est de constater que nous naissons à l’hôpital,​ nous souffrons à l’hôpital,​ nous sommes sauvés à l’hôpital,​ nous mourrons à l’hôpital,​ nous éprouvons la perte d’un être cher à l’hôpital. L’hôpital accueille les émotions les plus intenses de nos existences. Nous sommes à l’hôpital plus dramatiquement humain qu’ailleurs. Nous attendons en retour de cette vulnérabilité la plus grande délicatesse. Pour celui qui s’abime dans l’angoisse ou la souffrance, tout fait signe comme attention bienveillante ou violence inutile : un mot, la lumière, la laideur ou la beauté, la nourriture, les odeurs, le son… 
 + 
 +\\ 
 +Cette dimension existentielle oblige l’hôpital ! En s’ouvrant à la création, il reconnaît ​sa place au cœur de nos fragilités humaines.
  
 ===== Le son et la musique dans la vie des patients : hypothèses de départ ===== ===== Le son et la musique dans la vie des patients : hypothèses de départ =====