User Tools

Site Tools


Sidebar

Merci ...

Au public pour sa présence active, aux chercheurs, enseignants, professionnels et étudiants de nous avoir partagé leur savoir et pratiques. Réservez dés maintenant pour 2018/2019. Bonnes vacances et nous comptons sur votre présence active à la rentrée.

Programme & thématiques

Participants & contacts

Pourquoi ce Wiki ?

Pour aller plus loin

L'ENSCI les Ateliers fait partie de HALL, archive ouverte multidisciplinaire de la communauté scientifique et universitaire française pour la diffusion des savoirs

Contacts

thematiques:design-multi-sensoriel:silence-chantier

Séminaire Silence Chantier

Réduction des nuisances sonores produites par les chantiers urbains : innovation, design et acoustique. Intervenants : Acousticiens, designers, spécialistes du bruit, juristes, constructeurs et acteurs de l’innovation dans le domaine de la construction.

Lundi 4 Décembre 14h – 18h Studio Documentation Ensci les Ateliers 48 rue Saint Sabin 75011 Paris

Introduction

Réduire les nuisances sonore sur les chantiers urbains : un projet complexe et multifactoriel.

Comment aborder cette question aujourd’hui, prendre en compte les innovations et les possibilités nouvelles encore mal exploitées. Comment améliorer la situation en faisant progresser le domaine de l'art ?

On est facilement tenté de dire que les solutions existent et qu’il suffit de les faire appliquer. Certes beaucoup de solutions déjà connues amélioreraient considérablement le problème si elles étaient appliquées, mais voilà : Loin d’être parfaites, elles sont également mal comprises, mises en œuvre approximativement, souvent coûteuses, contraignantes et loin des habitudes des entreprises de travaux public et de génie civil, elles sont vécues comme des astreintes. Elles posent donc des enjeux d’information, d’éducation, d’optimisation, de coût. Leur mise en œuvre est rarement contraignante et leur non application rarement sanctionnée. Quelles sont les solutions légales et contractuelles ? Comment évolue le droit dans ce domaine ? Les riverains sont rarement partie prenante des décisions, ce qui les place dans la position de victimes impuissantes. Où en est-on des options collaboratives et contributives dans ce domaine ? Est-il temps que les premiers concernés deviennent eux mêmes les prescripteurs, les régulateurs, les acteurs ou les contributeurs ? Enfin les solutions courantes sont techniquement peu performantes et leurs formes contraignantes les rendent peu adaptables aux situations du monde réel. Les verrous sont ils scientifiques, techniques, matériels ou créatifs ? Comment réformer et re-former ces dispositifs ? Jusqu’à présent, on a assisté la plupart du temps à un jeu de chat et de souris entre les acteurs des marchés, ceux de la construction et des riverains sous le regard d’un censeur le plus souvent déçu ; l’acousticien. Existe-t-il des solutions nouvelles, innovantes, meilleures et à venir ? Comment les rendre effectives et en faciliter la mise en œuvre ? Nous voulons essayer d’introduire sur cette scène en friche ou en chantier de nouveaux acteurs; des empêcheurs de tourner en rond que sont les designers. Mais le rôle des designers dans ce processus n’est pas facile à définir, car la multiplicité des acteurs, leurs antagonismes, la complexité technique des enjeux, semblent nous éloigner de la solution. Quelles approches du design sont ici concernées ? Design des organisations, design social, design sonore, design d’équipement et de matériel de chantier, celui de dispositifs acoustiques physiques, d’outils immatériels, de méthodes, de communication graphique ?

Les chantiers du Grand Paris offrent une opportunité unique de faire progresser cette question. Des centaines de chantiers répartis sur une durée de plus de dix ans permettent de mettre en place une méthode d’amélioration itérative.

Programme

Introduction de la problématique par Roland Cahen : Designer sonore, chercheur et enseignant à l’ENSCi les Ateliers

Présentation de quelques pistes de travail des étudiants

participant au Studio Expérimental Moins-Nuisants

Société du Grand Paris

John Tanguy : responsable innovation

Comment la Société du Grand Paris aborde t’elle la question de l’innovation ? Quelles sont les contraintes auxquelles la SGP est confrontée au quotidien. Quelles attentes vis à vis des designers, des fabricants des entreprises partenaires du projet ?

  1. Comment la Société du Grand Paris aborde t’elle la question de l’innovation ? L’innovation à la SGP : trouver des solutions à impact positif (environnementale, gain planning, performance/ durabilité de l’ouvrage, économique VS des solutions standard) pour les chantiers d’aujourd’hui et les infrastructures de demain
  2. Quelles sont les contraintes auxquelles la SGP est confrontée au quotidien. Les contraintes de la SGP sont de plusieurs ordres : Un planning extrêmement contraint qui pourrait apparaître paradoxal / contradictoire avec l’idée d’innover qui peut demander du temps dans un environnement aussi normé et réglementé un manque de ressources humaines qui nous contraint dans l’émergence de nouvelles idées (pas de portage opérationnel) Des contrats engageants Écosystème d’acteurs (on ne fait pas ce qu’on veut )
  3. Quelles attentes vis à vis des designers, des fabricants des entreprises partenaires du projet ? »
  4. En matière de prévention, protection et d’accompagnement des nuisances sonores nous observons des réflexion, expérimentations en cours mais aujourd’hui ce qui nous est proposé par les entreprises et loin d’être la panacée
  5. Notre attente : mobiliser votre intelligence collective et les expertises (peut-être un peu éclatée sur ce sujet protéiformes) pour aboutir à des idées de solutions innovantes et opérationnelles qui pourraient le cas échéant être adoptées et opérées par les parties prenantes du Grand Paris Express (SGP, maîtrises d’œuvres, entreprises de génie civil, partenaires …)

Héloïse Pontaud

Assistance à la Maîtrise d’Ouvrage de proximité sur la ligne 15 Sud du Grand Paris Express notamment en charge des questions d’environnement

Quelles sont les méthodes proposées et mises en œuvre par le Grand Paris pour réduire les nuisances sonores envers les riverains.

Bernard Delage et Dominique Potin – Architectes et acousticiens agence Viasonora

Quelles sont les solutions acoustiques traditionnelles et les résultats obtenus par ces solutions ?
En quoi consiste l’approche de l’acousticien et qu’est-ce que le design peut apporter à l’acousticien et au Maître d’œuvre ?

Mikaël BARDY : Responsable Innovation & industrialisation e-Lab Bouygues SA

Obligations, mesures prises et résultats des entreprises de génie civil. Perspectives pour les prochaines années

Céline CONRARD : Ingénieur en charge des projets d'innovation de Colas Rail

Philippe Strauss : Centre d’Information Du Bruit

Etat des lieux des problèmes de bruit et d’acoustique des chantier publics. Etat de la législation et exemples de progrès et solutions en France et à l’international.

Suzanne Carval : Professeur de droit privé à l ’Université de Rouen

Comment aborder la responsabilité civile pour le bruit des chantiers. Etat de la jurisprudence et perspectives créatives dans le domaine juridique.

Gaël Hietin : designer - Ateliers GH

Quel rôle pour le designer dans ce domaine. Comment aborde t’il le sujet. Quels sont les difficultés auquel un designer est confronté sur un tel sujet et quels sont les solutions envisagées au sein de l'Atelier GH

Débat

Problématisation

Une approche globale

À toutes les étapes du projet : imbrication des différents éléments dont le bruit Lien entre bruit et autres pollutions / riverains-compagnons : tous les acteurs sont concernés
Information, communication et contribution Interventions locale-délocalisées / matérielles-immatérielles Solutions classiques et innovantes

Les sons nous signalent les actions et notamment les dangers mais permettent aussi la communication orale et l'information simultanée, omnidirectionnelle sur les évènements mécaniques. Le chantier est le lieu sonore par excellence, mais à l’heure actuelle, ces fonctions sont réduites par certains sons non significatifs, inutiles et fatigants, qui masquent les événements sonores les plus importants. Réduire les nuisances sonores c’est donc améliorer la sécurité sur les chantiers en faisant ressortir les sons les plus importants. Moins de bruit, moins d’effets de masque sonore, grâce à la réduction des sons continus, redondants et forts, une meilleure distribution des sons dans l’espace devient possible. Les compagnons peuvent à nouveau fonctionner leur écoute pour leur signaler les risques ou les dangers, pour s’informer en continu de la situation autour d’eux et anticiper les actions. Moins de bruit permet d’améliorer la communication interpersonnelle et donc la productivité et la qualité du travail. Moins de bruit c’est également moins de fatigue et une relation améliorée avec le voisinage.

Particularités des nuisances sonores des chantiers urbains

“Le cas des bruits de chantiers est symptomatique. La réglementation Française encadrant ces nuisances sonores est celle des bruits de voisinage. Or, sur le plan législatif et réglementaire, on appelle « bruits de voisinage » l’ensemble des bruits qui ne font pas l’objet d’une réglementation spécifique ! Alors que la spécificité des bruits de chantiers, ne serait-ce qu’en raison de leurs caractéristiques physiques (intensité, variabilité…) et de leur caractère d’utilité publique pour la cause du développement urbain, mériterait certainement une prise en charge à la fois plus ne et plus souple. D’autant que les enquêtes sur le thème des nuisances sonores montrent que, si la principale source de nuisance sonore en milieu urbain ou périurbain reste logiquement liée aux transports, ce sont - parmi les bruits liés aux activités - les travaux et chantiers qui gênent le plus les Français (31 %), bien avant les activités industrielles et artisanales, la collecte des déchets ou les établissements musicaux.” (Echo Bruit n°143 Dossier spécial Bruit de Chantiers)

Conception d’une approche spécifique aux chantiers urbains du Grand Paris

Les chantiers du Grand Paris offrent également des particularités déterminantes pour les nuisances sonores qui peuvent constituer des leviers permettant de réduire les possibilités d’interventions aux actions les plus pertinentes. Situation urbaine : proximité habitation, transports, lieux publics
Type de chantier : démolition, terrassement, creusement de tunnels, construction de gares
Engins et procédés utilisés Méthodes de réduction du bruit et d’information sur les nuisances sonores déjà opérationnelles
Phasage et plannings spécifiques des chantiers

Nous souhaitons établir une Charte de réduction des nuisances notamment sonores des chantiers du grand Paris. Cette Charte implique et engagerait tous les acteurs : Maîtrise d’Ouvrage, Maîtrise d’Œuvre, collectivités, entreprise de génie civil, sous-traitants, riverains.

thematiques/design-multi-sensoriel/silence-chantier.txt · Last modified: 2018/02/26 14:10 by francoisgaulier